complémentaire Les méthodes alternatives

Un guide sur les médecines complémentaires proposé par la Ligue contre le cancer pour les personnes touchées et leurs proches.

Suite à votre diagnostic de cancer vous avez sans doute reçu un plan de traitements qui comporte de la chirurgie, de la radiothérapie, chimiothérapie, immunothérapie ou autres. Ces thérapies conventionnelles n’excluent pas de suivre d’autres types de thérapies appelées “complémentaires”. Si elles ne permettent pas de guérir la maladie, elles aident certains patients à améliorer leur qualité de vie en apportant des effets positifs sur le physique et leur mental. 

Libre à vous de suivre une thérapie complémentaires en coordination avec vos traitements conventionnels. Il est essentiel de vous informer sur la thérapie envisagée, ses avantages et ses risques potentiels, sans oublier de vérifier avec le corps médical si elle est compatible avec vos traitements. 

Traitements conventionnels: 
Les traitements comme la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie…. ont pour but d’éradiquer les tumeurs ou de les empêcher de se développer. Il est prouvé scientifiquement que les traitements conventionnels constituent le meilleur moyen pour éviter la propagation de la maladie. 

Médecines complémentaires: 
Ces médecines sont utilisées en même temps que les traitements conventionnels. Elles peuvent prendre des formes très diverses suivant les buts escomptés. Elles doivent être choisies de manière à ne pas interférer avec les autres traitements. 

Sans traiter le cancer, les médecines complémentaires peuvent vous aider à être mieux armé physiquement et émotionnellement pour affronter la maladie ou les effets secondaires des traitements. Dans cette pratique, l’être humain est envisagé dans sa globalité. Elles développent chacune une conception du corps, du lien entre le corps et l’esprit, voire d’autres composantes spirituelles. Ces médecines considèrent habituellement que la maladie intervient quand l’équilibre est rompu entre les différentes parties de l’être humain ou entre l’être humain et son environnement. La prise en charge consiste à rééquilibrer les diverses composantes du corps ainsi que leur lien avec l’organisme, comme par exemple, renforcer les défenses immunitaires, soutenir les forces d’auto-guérison innées ou de mobiliser les ressources de la personne. 

On peut vouloir : 

  • Prendre un rôle actif dans son traitement, 
  • Stimuler son système immunitaire, 
  • Soutenir l’organisme dans ses différentes tâches,
  • Atténuer les effets indésirables des traitements, 
  • Activer le métabolisme,
  • Se protéger de la peur ou de l’isolement,
  • Mobiliser des ressources psychiques et spirituelles,
  • Trouver un temps ou un espace de bien-être et prendre soin de soi,
  • Comprendre pourquoi c’est à vous que cela arrive…

Faire son choix

L’offre en médecines complémentaires est large et il s’agit de s’assurer de faire les bons choix. Certaines approches impliquent une participation active, où la personne pratique des exercices comme le yoga. Certaines donnent des résultats immédiats alors que les bienfaits d’autres s’inscrivent sur le long terme. 
Définissez vos attentes avant de choisir une médecine complémentaire. Renseignez-vous sur les buts qu’elle permet d’atteindre et sur son déroulement. 

Si une médecine complémentaire ne donne pas le résultat escompté, il faut vous demander si elle est vraiment adaptée à votre situation. Peut-être ne répond-elle pas à vos attentes ou alors vos attentes étaient-elles peu réalistes ? Dans ce cas, n’hésitez pas à interrompre la thérapie et parlez-en avec votre équipe soignante. 

Tenez votre équipe soignante au courant ! 

De nombreux patients craignent que leur médecin soit opposé aux médecines complémentaires et préfèrent ne pas lui en parler. N’hésitez pas à ouvrir le dialogue. Votre médecin pourra vous confirmer ou non si la thérapie envisagée ne présente aucun danger et n’interfère pas avec vos traitements. En cas de doute ou si votre médecin n’est pas réceptif à ce sujet, vous pouvez aussi demander un deuxième avis. 


Nous remercions la Ligue valaisanne pour leur soutien. 

N’hésitez pas à prendre contact avec eux pour d’autres informations et consultez leur site internet www.lccv.ch. Vous trouverez beaucoup de brochures de ce type pour répondre à vos questions. 


AGAValais souhaite présenter plusieurs méthodes/médecines complémentaires afin de pouvoir informer le plus de personnes se sentant concernées. Pour plus d’articles, n’hésitez pas à consulter notre page blog.

Laisser une réponse