choix Nos chroniques

Le choix en situation de cancer

Que vos choix soient le reflet de vos espoirs et non de vos peurs. Nelson Mandela

Quelque soit l’étape de la maladie, ce mot résonnera en vous. Le choix de faire un traitement, le choix de mettre une perruque ou non, le choix de manger du sucre ou non, le choix de vivre sans rien dire, le choix de travailler ou non, le choix d’accepter la situation ou pas…. En traversant ces épreuves, vous devez faire le choix, de faire le bon choix en situation de cancer. 

La liste est longue et chaque fois sera compliquée à gérer. Pourquoi? Le regret, la peur, la culpabilité, le jugement et bien d’autres raisons seront des moteurs… Bien entendu, justifié! Tous ces motifs vous bloquent et vous empêcheront d’écouter vos besoins. C’est vous qui traversez cette épreuve.  Vous ressentez et vivez chaque seconde de votre vie, il est donc fondamental de trouver le courage nécessaire afin de faire le choix qui aspire réellement à qui vous êtes. 

Il est important de choisir en étant en accord avec soi-même. Se poser les questions suivantes: “est-ce que ça va faire du bien à mon corps? Est-ce que mon cœur sera en phase avec cette situation? Est-ce que ma conscience me laissera tranquille?”

Si à toutes ces questions vous répondez positivement, sachez que vous avez fait la moitié du travail. Être en accord avec soi c’est aligner chacune de ses parties :votre corps, votre esprit et votre cœur pour votre bien-être.

Ne restez pas seul avec ces choix à faire! Posez des questions si vous ne comprenez pas, cherchez des réponses si vous n’en avez pas, demandez de l’aide; si vous en avez besoin. Osez être qui vous êtes ! Il n’y a aucune honte à être perdu ou ne pas savoir. Dites-vous qu’à un moment sur terre une autre personne a vécu la même chose, les mêmes doutes, les mêmes décisions à prendre. C’est à ce moment-là que vous devenez acteur(-trice) de votre santé ! 

N’importe quel choix que vous faites, sera le bon. Pour cela, il faut prendre le temps de s’écouter attentivement.  C’est déjà en faisant ce choix que vous contribuerez à votre guérison. 

Pour AGAV guérir est un choix !


Cassandra : En ce qui me concerne, l’amour de mon entourage, de la médiation, de la musique, la marche et le sport me permettent d’aligner mon corps, mon esprit et mon cœur. Je n’y arrive pas toujours en une séance ou en quelques heures… bien au contraire! Tout travail a un temps défini, parfois prendre le raccourci n’aide pas. Alors autant prendre le bon chemin et avancer au rythme nécessaire.
Pour ma part, le choix de congélation de mes ovaires a remis en questions énormément de choses que je ne pensais pas devoir réfléchir à 25 ans avant de commencer mes traitements.

Je n’aurais jamais imaginé devoir possiblement dire au revoir à ma fertilité ou même devoir faire des choix qui pouvaient autant compromettre mon avenir. On comprend l’importance des choses uniquement lorsque on ne les a plus, ou lorsque on nous les retire temporairement. C’est après des discussions en famille que j’ai réalisé qu’il était important pour moi de vivre le moment présent et que le temps ne me laissait que peu de choix. Je n’ai donc pas prélevé mes ovaires en profit de mon traitement.


Laurène : A ma 2ème récidive, j’ai décidé de ne pas faire une nouvelle chimiothérapie proposée par les oncologues car je n’étais plus en accord avec ça. Après 3 semaines de combat avec les médecins, j’ai accepté de faire un premier traitement pour leur faire plaisir. Je me suis rendue compte que ce n’était pas mon choix mais j’avais trop peur des conséquences. Le jour de mon traitement, impossible de me poser la voie veineuse. A ce moment-là, j’ai compris que mon corps et mon esprit n’étaient pas en accord et que c’était pour cela que rien n’allait. 

En faisant le choix de m’écouter, j’ai entendu dire que j’étais assez forte pour y faire face, assez courageuse pour aller au bout de mes convictions. Ils n’ont plus eu que le choix d’accepter. Depuis ce jour, je ne me suis jamais autant sentie vivante ! J’ai dès à présent décidé de me mettre en priorité pour toutes les décisions que j’avais à prendre. 

Tous les choix à faire sont des étapes dures et fatigantes à traverser, mais grâce à mon entourage et à ma force de caractère je sais aujourd’hui, ce qui est juste pour moi de faire ou non. 

Pour plus d’articles, n’hésitez pas à consulter notre page blog.

Laisser une réponse